Ferme naturelle « Het Bolhuis »

La ferme naturelle « Het Bolhuis » est une ferme d'élevage biologique qui travaille en étroite collaboration avec « Natuurpunt » et « Agentschap voor Natuur en Bos » (ANB).
Développer le réseau bleu-vert, Production et consommation net-positive pour la biodiversité

Ville : Kempen

Province : Flandre

Projet par : Bolhuis

Date d'inscription : Oct 2022

Le projet

La ferme naturelle « Het Bolhuis » est une ferme d’élevage biologique qui travaille en étroite collaboration avec « Natuurpunt » et « Agentschap voor Natuur en Bos » (ANB), deux gestionnaires de la nature, pour gérer 150 hectares de zones vallonnées, de prairies naturelles, de landes et de forêts.

« Het Bolhuis » détient de vieilles races locales et rares : la Pie-rouge de Campine, le mouton ardennais roux ou encore la chèvre campinoise. Ces animaux paissent dans les réserves naturelles. Le foin des réserves naturelles sert de nourriture pour l’hiver. L’exploitation agricole fonctionne en circuit fermé. Tous les aliments sont cultivés par la ferme, qui n’utilise aucun pesticide ou engrais chimique, ni aucun autre intrant externe.

L’exploitation fonctionne de la même manière que l’exploitation campinoise centenaire « Heideboerderij »  qui utilise le modèle d’organisation agraire infield/outfield : les « outfields », c’est-à-dire les réserves naturelles où paissent les animaux, sont appauvris pour en faire des « infields » ainsi enrichis, c’est-à-dire des terres agricoles, pour y cultiver des plantes protéagineuses, une nourriture saine et vigoureuse pour le bétail.

Qui participe ?

Natuurpunt vzw (équipes de gestion de Dassenaarde, Catselt, Demerbroeken et Zammelsbroek)
Agentschap Natuur en Bos (réserves naturelles flamandes « Webbekoms Broek » et « Vallei van de Drie Beken »)

Solutions fondées sur la nature, Produits agricoles et animaux

De par sa bonne capacité de gestion des réserves naturelles, Het Bolhuis a une incidence positive sur la biodiversité de telle sorte que les objectifs environnementaux sont atteints : nardaies sèches et humides, landes, prairies à Populage des marais, à Crételle, à Avoine à chapelets, à Agrostis, … avec Seneçon aquatique, Pédiculaire des bois et des marais, Lycopode inondé, Succise des prés, Orchis à larges feuilles, … et habitat pour la Sarcelle d’hiver, la Grande aigrette, le Tarier pâtre, le Murin à oreilles échancrées, la Cigogne noire, le Pie-grièche écorcheur, le Grillon des champs, le fadet commun, le Criquet palustre, …

Het Bolhuis a une incidence positive sur le changement climatique grâce au maintien de plus de 100 hectares de prairies permanentes ; son propre compost agricole, constitué de fumier et des restes issus de la gestion des ressources naturelles, enrichit le sol en carbone ; la ferme fonctionne en circuit fermé, elle n’utilise aucun engrais chimique ou fourrage concentré, et n’a donc aucun impact supplémentaire sur le climat comme c’est normalement le cas avec ce genre de produits.

Les cycles de l’azote sont en circuit fermé au sein de Het Bolhuis, qui veille à un assainissement annuel de l’azote dans l’environnement, permettant ainsi un appauvrissement correct des réserves naturelles afin que les objectifs environnementaux puissent être atteints.

Het Bolhuis n’utilise pas de pesticides et a recours avec parcimonie aux médicaments, d’où l’absence de pollution chimique de l’environnement.

Het Bolhuis s’appuie sur la gestion naturelle de l’eau ; il n’y a ni drainage, ni irrigation. L’eau a la possibilité de s’infiltrer. L’élevage nécessite peu d’eau en dehors de celle naturellement présente dans les réserves.

Comment les critères de l’objectif sont-ils remplis ?

  • Utilisation durable et préservation de la biodiversité et de ses composantes : Het Bolhuis gère des réserves naturelles où la nature est préservée au maximum. Les autres terres de l’exploitation sont également travaillées dans le respect de la nature, afin que la biodiversité soit au moins préservée, voire améliorée. Sur ces terres, on ne cultive qu’un mélange d’herbe et de trèfle, sans utiliser aucun pesticide ni engrais chimique.
  • Diminution des effets néfastes des pratiques agricoles sur la biodiversité : l’exploitation maintient les cycles naturels sur ses propres terres ; elle n’utilise aucun pesticide, engrais, OGM, … Elle utilise les vermifuges et les médicaments vétérinaires avec parcimonie. Aucun changement négatif de l’utilisation des sols ne s’opère : Les terres présentant des valeurs naturelles sont préservées et d’autres terres présentant des valeurs naturelles seront même développées.
  • Intégration des considérations liées à la biodiversité dans les pratiques agricoles : grâce à la collaboration avec les gestionnaires de la nature, le pâturage et le fauchage dans les réserves naturelles sont effectués avant tout en fonction des objectifs environnementaux. Sur les autres terres de l’exploitation, les considérations liées à la biodiversité sont prises en compte par l’apport d’herbes à fleurs supplémentaires dans les prairies d’herbe et de trèfle, la plantation de haies et de lisières boisées, la non-utilisation de substances nocives pour la nature, un amendement en équilibre avec l’environnement, …
  • Promotion de la production saisonnière locale et des circuits d’approvisionnement courts : Het Bolhuis vend la viande des bœufs et des moutons qui paissent dans les réserves naturelles de l’exploitation même ou par l’intermédiaire de la « Buurderij van Diest ». L’exploitation propose également des colis de légumes biologiques avec des légumes de saison provenant d’agriculteurs biologiques locaux.
  • Plus grande disponibilité de produits locaux de saison sur le marché belge

Het Bolhuis est un endroit supplémentaire où les consommateurs peuvent se procurer de la viande et des légumes de saison respectueux de la nature, de l’environnement et du climat.

A savoir :
Het Bolhuis gère 150 hectares de réserves naturelles.
Het Bolhuis élimine plus de 300 kg d’azote de l’environnement chaque année.

Bénéfices

Avantage 1 :
Les gestionnaires de la nature disposent d’un partenaire fiable pour atteindre les objectifs environnementaux à moindre coût dans leurs réserves naturelles.

Avantage 2 :
Il n’y a pas d’impact négatif sur l’environnement grâce à l’élevage au sol, aux circuits fermés, à l’élimination nette de l’azote, à l’absence d’utilisation d’engrais chimique ou de pesticides, à un usage économique de l’eau, …

Avantage 3 :
Non seulement les prairies d’herbe et de trèfle ont une valeur ajoutée économique (source de protéines bon marché pour le bétail), mais elle contribuent aussi de manière positive à la biodiversité : biodiversité du sol, attractif pour les insectes, les petits oiseaux et les mammifères, mais aussi pour les prédateurs tels que les hiboux, les cigognes, les buses, les bondrées apivores, …

Avantage 4 :
Het Bolhuis permet aux visiteurs de découvrir la nature et la vie à la ferme grâce à son offre touristique

Avantage 5 :
Grâce aux contributions à la recherche et à l’enseignement, des dizaines de chercheurs et des centaines d’étudiants entrent en contact avec l’agriculture circulaire, agro-écologique et respectueuse de la nature.

D'autres projets liés à l'objectif : "Solutions fondées sur la nature, Produits agricoles et animaux"

Transition vers l’agroécologie

Transition vers l’agroécologie

Le projet consiste à diffuser le système agroécologique auprès des agriculteurs et autres acteurs de la chaîne alimentaire. Le but est d’engager tous les agriculteurs wallons dans une transition agroécologique d’ici 2030.

lire plus
FR